serial killer 
Manuela est assistante de com. Mais sa vraie passion, c’est la criminologie, et en particulier tout ce qui touche aux serial killers. Elle s’est tellement documentée sur le sujet  qu’elle n’a plus rien à envier aux spécialistes de la profession. Elle s’amuse souvent à établir le profil psychologique des membres de son entourage.

En ce moment elle lit un bouquin sur un mec qui a violé son caniche après l’avoir décapité.

Les serial killers ont tous pour point commun d’avoir vécu une enfance très difficile. Celui-là ne déroge pas à la règle, puisqu’il a grandi dans un chenil. A l’inspecteur qui est venu l’interroger dans le quartier de haute sécurité de la prison où il est détenu, il a livré des souvenirs d’enfance à vous glacer le sang, ou comment par exemple sa mère a failli le laisser s’étrangler avec une croquette alors qu’il n’avait pas deux ans, ou encore la fois où, pour défendre la place où il avait l’habitude de se coucher dans la niche, il s’est battu à mains nues avec le dog allemand de son beau-père, et a réussi à lui arracher deux dents. Mais ça c’est quand il avait déjà six ans. Sinon il a tué des humains aussi. On a retrouvé des sacs plastiques enterrés dans le sous-sol de son salon de toilettage. Il s’est fait avoir bêtement : un jour un policier en civil a emmené son chien se faire toiletter, et ce dernier s’est mis à secouer frénétiquement la queue. Ce n’était pas n’importe quel chien, c’était un chien super entraîné et soucieux de bien faire, mais jusque là il n’avait déterré que des taupes mortes et des restes de chats siamois. Il a senti son heure de gloire arriver, s’est concentré, a pensé très fort à la Blonde en béton, puis s’est mis à creuser comme un dingue pendant douze heures sans s’arrêter. La suite, honnêtement, seule Manuela serait capable de la raconter.

Manuela n’aime pas trop que l’on plaisante sur ce type de sujet. Quand elle aura fini de lire ce rapport d’enquête elle va relire la biographie de Ted Bundy, et puis elle a hâte de rentrer chez elle ce soir parce que son mec vient d’acheter le DVD de Psycho, qui faisait cruellement défaut à leur collection, et qu’ils vont pouvoir regarder lovés dans les bras l’un de l’autre.

Une soirée romantique en perspective…

Advertisements