img_1333-1.jpg

Slevana et Henri Duneton vont se confronter ce matin. C’est Annabelle qui me l’a dit. C’est Henri qui le lui a dit en direct. Mais moi je n’ai plus aucun doute sur son innocence.
Le pauvre, quand je suis passée lui déposer le compte rendu de notre entrevue, il avait l’air perdu. Les yeux collés à son écran d’ordinateur, il marmonnait des phrases décousues…ton sourire…mon cœur… Cette histoire, ça lui en a fichu un coup !

On a beau avoir sa conscience pour soi, ça fait toujours mal d’être accusé à tord.

Et puis d’un coup son portable a sonné et l’a sorti de sa torpeur. Il s’est précipité à la fenêtre, s’est mis à faire des grands signes et à envoyer des baisers. Il avait même tracé un gros cœur au feutre noir sur une feuille A4 qu’il agitait à la vitre.

Les yeux remplis d’espoir, il m’a regardée et m’a dit : « C’EST DOMINIQUE ! »

J’ai posé le document sans un mot et j’ai refermé discrètement la porte.

Publicités