img_1373.jpg

C’est une journée banale qui semble s’annoncer aujourd’hui chez Le Beleux. Mes yeux pleins de sommeil ne perçoivent qu’un ralenti de ce traditionnel début de matinée à la machine à café. Manu mâchonne sa touillette, Daniel Bins arrange le col de son polo Le Beleux, Gégé affiche déjà le PV de la dernière réunion du CE.

Aujourd’hui cependant, c’est le dernier jour pour les grands préparatifs !

Guy Le Beleux a baptisé le lundi 23 octobre « journée de la convivialité », coup d’envoi officiel de notre nouvelle campagne de communication. Sont attendus au siège à 9h00 tapantes Guy Le Beleux en personne, suivis de près par les directeurs des cinq plus gros magasins, de nos plus gros fournisseurs, et de leurs secrétaires . Autant vous dire qu’on a pas intérêt à être en retard !

On a reçu un mail général pour nous demander de ranger nos bureaux. Tout objet personnel doit disparaître. Colette et Nadine ont déjà déclaré tout haut que Catherine Jacquemin pouvait toujours se brosser pour qu’elles décrochent leurs cartes postales et les dessins de Dylan. Le Titi miniature de Colette ne bougera pas de son écran d’ordinateur. La souris de Nadine continuera de promettre tendrement « toi et moi » !

Cette nouvelle image ça va faire du bien à la boîte. Pour l’occasion on a du repenser entièrement notre site Internet. Mais le problème c’est que Gérald, l’administrateur réseau, a donné sa dem’ et que depuis trois semaines il ne fout plus rien. Résultat le site n’est pas du tout prêt.

C’est dommage pour Gérald, parce que tout le monde l’aimait bien.
 
Un peu trop même.
 
A force d’aider sa collègue, de se montrer trop prévenant avec elle, elle a fini par tomber éperdument amoureuse de lui. C’en était à un point où elle refusait les appels de son mari, allant même jusqu’à lui raccrocher au nez.
Il l’a repoussée gentiment, invoquant la différence d’âge, mais elle était accro!
 
De peur qu’on l’accuse de briser un ménage vieux de quinze ans, Gérald a paniqué.Pris au piège, il a préféré démissionner.
 
Depuis il est beaucoup moins gentil avec ses collègues, enfin surtout les femmes.

Publicités