cadeau3.jpg

Hier soir c’était le pot de départ de Gérald. Tout le monde y était. Gérald avait prévu le coup. En plus des deux paquets de Chipster et des trois bouteilles de cidre offertes par la DRH, il avait ramené de la vodka.

On a fait tourner une enveloppe et une carte. La carte, j’ai attendu que presque tout le monde ait écrit dessus pour mettre un mot.
Catherine Jacquemin a écrit
« Au plaisir de travailler en votre compagnie s’est ajouté votre créativité et votre professionnalisme, nous vous souhaitons beaucoup de réussite dans vos projets futurs »
Tu parles, elle a toujours cru qu’il s’appelait Bertrand.
En dessous il y avait le
 «  Yo – malgré que tu nous quittes je sais qu’on va se revoir à l’extérieur ! »
De Manu. Mais pour une fois il n’a pas fait de fautes d’orthographe.
Annabelle a choisi l’option message-fleuve, à lire à haute voix en prenant sa respiration, avec si possible en fond le générique des feux de l’amour :
 « Gérald, tu as fait le choix de partir et c’est sans doute le bon pour toi. Nous regretterons ton insouciance, ta joie de vivre, ta facilité à nous dépanner en toutes circonstances, mais chacun doit suivre sa route et c’est ici que nos chemins se séparent. Je te souhaite sincèrement une bonne continuation »
Déprimant.
Par contre j’ai un faible pour la poésie toujours très imagée de Manuela:
« il n’est pas si loin le temps où nous faisions connaissance avec tes joyeuses bouclettes. Tu nous quittes déjà, toi, le funambule de l’informatique, rebelle en ce monde démuni de valeurs humaines. Toi qui as su dire tout haut ce que tout le monde pensait tout bas »
Il va falloir que je lui ré explique la raison du départ de Gérald.

J’ai fait avec la place qui me restait. Comme Paula (la fameuse collègue) s’impatientait, j’ai griffonné un « pourras-tu me faire une copie de ton CD » et je lui ai tendu la carte.

On a réussi à lui faire des super cadeaux. Manu a tout trouvé à la Fnac : le CD, le DVD collector d’un film que Gérald aime bien (il est très « Art et Essais ») et l’édition limitée du recueil de photos « Cacas de Stars ».

 A 20h00, on commençait à ressentir les effets de la vodka sur certains, et Paula, qui était de ceux là, n’a pas pu se retenir. A un moment elle a voulu se jeter dans les bras de Gérald, mais quand celui-ci l’a repoussée gentiment d’un air gêné elle s’est mise à sangloter:
« Pourquoi, pourquoi tu m’as fait ça ! »
Heureusement Manu l’a raccompagnée discrètement à l’ascenseur et l’incident est passé presque inaperçu.

Et c’est ainsi que partent les meilleurs, emportés dans le tourbillon d’un destin qu’ils peinent à maîtriser…

Advertisements