img_2183.jpg

Le C.E va organiser le Noël des enfants. Valérie a déjà commandé le cadeau de Kevin. Elle a longuement hésité entre l’hélicoptère lance-flammes et la valise éducative Smoby. Finalement, vu les circonstances, elle a pris la valise. Et puis il y a de grandes chances pour que de toutes façons, le Père Noël, il le lui apporte quand même son hélicoptère lance-flammes.  Noël, de nos jours, ça vient de plus en plus tôt. Kevin, par exemple, il a déjà écrit sa lettre. Deux pages recto-verso de jouets découpés dans les catalogues qu’on a reçus dans la boîte aux lettres. Deux pages de vaisseaux destructeurs radio-guidés, d’épées laser bilingues, de pistolets mitrailleurs démontables. Et cette année ils ont sortis un nouveau héro pour les garçons : Action Jim, le successeur d’Action Man. Kevin a déjà repéré la station satellite d’Action Jim, le tank submersible d’Action Jim, et la panoplie militaire réversible. Heureusement, pour les parents moins fortunés, ou qui n’ont pas de place chez eux, il existe aussi les minis figurines Action Jim tout articulées. 

Curieusement, au milieu de tout ça, Kevin a collé la trottinette Charlotte aux Fraises. Géraldine, elle, ça lui fait peur de voir que les enfants, de plus en plus jeunes, se comportent comme des consommateurs compulsifs. Il est loin le temps où elle se réjouissait de la simple paire de ciseaux que ses parents lui offraient. Avec Valérie on s’est regardées et on a dit :«  Non, quand même, tes parents ne t’ont pas offert une simple paire de ciseaux ?! » 

Mais bon, elle a le temps, il est encore petit Anatole, il ne va pas encore chez la psy. Elle avait du mal à choisir un cadeau dans le catalogue fourni par le CE. Avec Valérie on l’a aidée. Pour les touts-petits aussi il y a des jouets de garçons, on a même trouvée la poupée Action Jim en tissu, celle qui a une grosse tête. Sinon il y avait les « baby warriors », des petits bonhommes en plastiques qui peuvent se mettre à la bouche. Ils sont mignons avec leur couche et leur veste de camouflage. En plus ils sucent leur pouce et font pipi pour de vrai. Mais Géraldine n’était pas sûre que ça plaise à Aristide.

Publicités