img_2052.jpg

Gérald a été réveillé ce matin à 6h30, mais pas par sa gardienne. C’est Manuela qui m’a tout raconté parce qu’elle est restée en contact avec l’inspecteur de l’autre jour. En fait les flics ont fait une descente chez lui parce qu’il est soupçonné de recel et de vol aggravé.
Il semblerait que d’autres vols aient été commis dans la boîte : la Rollex de Catherine Jacquemin, le Blackberry de Daniel Bins. Tout le monde a été interrogé.
Et donc ce matin ils ont fouillé chez lui.
Ils ont tout retourné. Vidé les tiroirs, éventré le matelas, confisqué son disque dur et son téléphone. Et comme ils n’ont rien trouvé ils l’ont embarqué au poste.
Mais il faut dire qu’entre la Rollex et le Professeur Tournesol, il y en a déjà pour 15 000€ !
Je n’arrive pas à croire que Gérald ait pu faire ça ! Avec son air de jeune lutin des bois, on lui aurait donné le bon dieu sans confession ! Il paraît qu’après 12 heures de garde à vue, ils l’ont laissé rentrer chez lui, parce qu’ils vont analyser son disque dur et ses conversations téléphoniques.
Le pauvre, quand il est rentré, il avait un dégât des eaux ! Sa moquette et son canapé étaient foutus ! Il va lui falloir des semaines pour nettoyer tout ça.
Manu a accepté de l’héberger le temps que ça se décante, mais il ne faut le dire à personne !
Manuela a eu l’air un peu gêné. Elle n’aurait pas imaginé que ça puisse prendre de telles proportions.
Elle a déjà prévu d’alerter les associations de droits de l’homme, et a commencé une contre-enquête.

Advertisements