Tristan


avent.jpg

Hier soir nous avons organisé un petit repas chez moi. Il y avait Tristan, Catherine, surnommée Cat’, sa copine, et Aude, une copine de Cat qui était toute seule parce que son copain bossait. Aude, elle est rigolote avec ses lunettes toutes bleues.

Aude était éreintée de son après-midi dans Paris. Elle est allée à l’expo Klein à Beaubourg. J’ai dit à Robin que nous aussi, ça nous ferait du bien d’aller au musée. Après, elle est allée nager à la piscine municipale, parce que la couleur de l‘eau, ça l’apaise. Elle a rejoint Cat sur les Champs et elles sont allées faire un tour à la Fnac. Aude a acheté le DVD en promo du Grand Bleu et Cat a pris un petit cadeau pour Tristan : un chaton tout doux qui non seulement joue du banjo mais aussi remue les lèvres en chantant « yesterday » en Japonais.
En remontant vers le RER, elles se sont renseignées sur les tarifs du Lido. Aude rêverait d’y passer le 31 avec son mec. Mais lui, les Bluebell Girls, ça n’a jamais été son truc.

On est passé à table. Robin avait préparé plein de petits amuse-gueules. Aude a dit « Oh ! ça a l’air bon ! C’est quoi ces petites chips toutes bleues ? ». C’était une recette secrète mais Robin a bien voulu la dévoiler. Cat est allée chercher son mini sac bandoulière, en a sorti  un mini calepin « hello Kitty » et un micro stylo parfumé à la fraise et a noté la recette secrète. En haut de la page elle a écrit « Robin et Doro ».

Tristan est allé voir « les rebelles de la forêt » pour se distraire cet après-midi.
Ça s’est très mal passé. D’une part parce qu’il y avait beaucoup trop d’enfants dans la salle, qui n’arrêtaient pas de faire du bruit et de poser des questions stupides. « il est où le roi lion ? », «  y vient quand Winnie l’ourson ? ».
Quand il est intervenu un peu fermement pour calmer le jeu, il n’a réussi qu’à déclencher des crises de larmes dans l’auditoire. Du coup, on n’entendait plus le film ! Une espèce d’hystérique est venue l’agresser en le menaçant de porter plainte, soi-disant que : «  VOS GUEULES BANDES DE MORVEUX ! » ça avait choqué sa fille de trois ans. Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre !

Pour changer de conversation j’ai demandé à Aude ce qu’elle avait prévu de faire demain. Elle m’a dit «  je vais sûrement retourner à l’expo Klein… ». Elle m’a  immédiatement rassurée en précisant qu’elle n’était pas une fanatique de Klein.
« J’aime aussi toutes les autres sortes de bleu ! » a-t-elle ajouté.
Ne sachant quoi répondre je me suis tournée vers Cat et lui ai demandé si elle avait déjà acheté son calendrier de l’Avent…

img_3190.jpg

Samedi avec Robin on est allé se balader à St Michel. Robin voulait juste s’acheter le nouveau Guy Bark, et puis après il avait promis de m’emmener dans un salon de thé.
Rues des Ecoles, ils l’avaient, le nouveau Guy Bark. Mais en import Japonais à 35€. Robin a préféré voir s’ils ne l’avaient pas moins cher ailleurs.

A Jussieu, ils ne l’avaient pas. En revanche ils avaient une très belle édition DVD de Drunken Master, sortie en 2002 et quasiment introuvable, et à seulement 14€ en occas’.
Le vendeur a conseillé à Robin d’aller dans leur deuxième boutique deux rues plus bas, où ils reçoivent davantage les nouveautés.
A l’autre boutique ils n’avaient rien non plus. Par contre il y avait un choix impressionnant au rayon films d’horreur/fantastiques. Robin a sorti son portable et pris en photo la jaquette de Anthropophagous, puis il a tapé « 9 » « Z1 » « 18€ », a sélectionné « Tristan mob » puis « envoyer ». Dix secondes plus tard son téléphone sonnait et il disparaissait au fond de la boutique. Pour en revenir dix minutes plus tard ! Finalement nous sommes repartis les mains vides.

D’après Tristan le CD de Guy Bark était en prix vert à la Fnac Italiens.
Mais arrivés à la Fnac Italiens, Robin a laissé un message à Tristan pour l’engueuler : la Fnac Italiens n’existait plus, elle avait fermé ! Du coup nous sommes partis à la Fnac St Lazare.
Là, une excellente surprise attendait Robin : dans un vieux bac « affaires de Fnac » presque vide, coincé dans un coin sombre entre une porte « réservée au personnel » et l’intégrale de Chapeau Melon et Bottes de Cuir, il est tombé sur la même édition de Drunken Master !
A 7 € 99 ! Il n’en croyait pas ses yeux, ce devait être une erreur ! Il l’a prise, bien sûr, et il m’a dit : « ça te dérange pas si on passe vite fait chez Gibert, je vais essayer de le revendre ». On a repris le métro. Il a enlevé la cellophane et vérifié l’état du DVD.

Chez Gibert ils le lui ont repris 15€ ! Robin était tout content ! Il m’a dit « j’appelle Tristan vite fait pour lui dire », mais ce dernier était occupé. Il faisait les courses à Carrefour avec sa copine.
Robin a quand même demandé au vendeur s’il avait reçu le dernier Guy Bark. Le vendeur a pianoté sur son ordinateur et a répondu « 12 décembre ». C’est Robin qui lui a dit qu’il y avait un import Japonais.

Finalement il a décidé de retourner Rues des Ecoles pour se prendre l’import à 35€, vu qu’il venait de gagner 7€ !

Après ça j’étais fatiguée et j’en avais marre. Du coup on n’est même pas allé boire un thé.
Dans le RER, Robin m’a fait une surprise. Il m’a offert le double CD West Coast R’N’B Christmas Carols  qu’il avait acheté en douce quand il était parti dans le fond du magasin tout à l’heure. J’étais trop contente !

On est rentré et on l’a écouté en boucle !